5 plateformes de prêt d’objets entre particuliers

2Nos maisons et appartements sont encombrés d’objets que nous n’utilisons presque jamais… Service à fondue, perceuse, débroussailleuse, sac de couchage, et tant d’autres choses que nous avons acheté une fois, par besoin ou par pulsion frénétique d’achat, et qui prennent la poussière au fond d’un placard, d’une cave ou d’un garage, et qu’on garde « au cas où »… Alors pourquoi ne pas en faire profiter d’autres qui en auraient besoin?

Voici une sélection de 5 plateformes de prêt d’objets pour partager vos trésors et profiter de ceux des autres, gratuitement!


1. Sharevoisins

Sharevoisins- plateforme de prêt d'objets entre particuliers

Toute jeune plateforme mise en ligne fin 2014, ShareVoisins est un service de prêt d’objets de la vie quotidienne entre voisins: des outils de bricolage, du matériel de puériculture, des petits appareils électro-ménagers, ou encore des livres, des CDs ou des DVDs. Et tout ce dont vous avez besoin ponctuellement et qui peut traîner dans un coin de placard, de grenier ou de cave tout près de chez vous…

Après vous être inscrit sur le site, une carte interactive de votre quartier affiche tous les objets partagés par vos voisins. Vous pouvez faire une recherche ciblée en entrant un mot-clé. Si la recherche ne donne aucun résultat, vous pouvez envoyer une requête à tous les membres inscrits habitant près de chez vous en indiquant la date à laquelle vous auriez besoin de l’objet en question.

Une fois que vous avez repéré l’objet qui vous convient, vous pouvez rentrer en contact avec le gentil voisin qui le possède pour organiser le prêt. Et bien sûr, en échange, vous êtes vivement encouragé à indiquer à votre tour les trésors que vous détenez et qui pourraient rendre service aux gens qui habitent dans votre quartier! Pour ajouter un objet, vous pouvez sélectionner une des catégories suivantes: Sports & Loisirs, Image & Son/Informatique, Cuisine, Autour de Bébé, Bricolage ou alors créer un objet personnalisé s’il ne se trouve pas dans liste d’objets prédéfinie dans chaque catégorie.

C’est simple, c’est pratique et c’est entièrement gratuit! La puissance du système reposant sur le nombre d’inscrits, vous êtes bien sûr incités à communiquer largement autour de vous sur l’existence de la plateforme et votre toute nouvelle affiliation! A cet effet, Sharevoisins vous suggère de l’indiquer sur le nom de votre compte wifi ou encore vous propose des flyers à distribuer autour de vous ou à coller sur votre boîte aux lettres. Et bien sûr vous êtes invité à partager largement l’information sur les réseaux sociaux!

Début avril, quelques mois après sa création, le site comptait déjà près de 13 000 inscrits, un très joli score en si peu de temps! La plateforme est uniquement là pour mettre les gens en relation et ensuite tout se passe comme si vous aviez toqué à la porte du voisin spontanément: pas de paperasse, pas d’assurance, ni de formalités pour le prêt et la restitution. Pas d’engagement non plus sur la réciprocité, on peut emprunter sans se rendre redevable d’un prêt en retour. D’aucuns trouveront peut-être que cela rend la manip risquée et unilatérale, personnellement je trouve que cela crée une sélection naturelle intéressante dans les membres qui rejoignent la communauté: des gens prêts à accorder leur confiance et à partager de façon gratuite à d’autres qui possèdent moins qu’eux, sans forcément exiger quelque chose en retour.

Le concept du site est volontairement axé sur l’hyperlocal, aussi votre rayon de visibilité des objets disponibles est au maximum de 15 kilomètres (sachant que vous pouvez le réduire si vous le voulez jusqu’à un minimum de 500 mètres). Bien sûr, cela réduit automatiquement le champ des possibilités, mais ce style de consommation collaborative n’a de réel sens que si on le fait fonctionner avant tout dans un rayon réduit!

Ci-joint la vidéo de présentation de la plateforme, mise en ligne en novembre 2014 pour le lancement d’une campagne de crowdfunding (qui a été couronnée de succès):


2. Pretoo

Pretoo - prêt d'objets entre particuliers

Pretoo est un site de prêt d’objets entre particuliers qui a été lancé en avril 2013.

Une fois votre profil créé sur la plateforme, vous pouvez localiser les autres membres se trouvant dans votre voisinage et accéder à la liste des objets qu’ils ont déclarés comme étant disponibles. A condition, auparavant, d’avoir renseigné au moins 3 objets que vous acceptez de prêter. Pour chaque objet, vous indiquez à qui vous êtes disposés à les prêter, soit à vos amis, soit à un ou des groupes privés, soit à n’importe quel membre. Vous précisez également si vous demandez un dépôt de garantie ou la signature d’une convention de prêt (dont un modèle est disponible sur le site).

Lorsque vous cherchez un objet à emprunter (à ce jour, près de 4000 sont disponibles sur la plateforme), vous pouvez faire une recherche par catégorie sur l’ensemble du site (sachant que la liste est beaucoup plus large que celle de Sharevoisins et inclut Jouets, Vêtements, Véhicules ou même Maisons) ou restreindre la recherche aux objets situés dans votre voisinage. Si l’objet que vous recherchez n’est disponible chez aucun de vos amis, vous pouvez lancer un appel au peuple en déclenchant une « Wantlist ».

Lorsque vous trouvez l’objet qui vous intéresse, vous pouvez vérifier s’il est disponible et dans le cas contraire, quand il le sera à nouveau. Pour réclamer un objet, vous cliquez alors sur demande d’emprunt en renseignant la date à laquelle vous souhaitez l’obtenir et la date à laquelle vous prévoyez de le restituer et n’avez plus qu’à attendre la réponse du propriétaire.

Les prêteurs comme les objets prêtés et les emprunteurs sont évalués par les membres. Un emprunteur qui ne rend pas à l’heure est taggé « en retard », un prêteur qui prête des objets pourris aura droit aussi à une mauvaise évaluation qui sera consultable par les autres membres.

Les fonctionnalités du site prévoient également la possibilité d’organiser des événements (anniversaires, apéros, soirées,…) même si pour le moment, elles ne semble pas être réellement utilisées.

Bref, par rapport à Sharevoisins, le concept de Pretoo se démarque par la volonté d’élargir les objets prêtés à une palette plus large, allant au-delà des objets du quotidiens, et un périmètre de visibilité, qui peut largement dépasser celui du voisinage immédiat. Et ici, la réciprocité est de mise, avec l’obligation de déclarer au moins 3 objets prêtés, mais avec la possibilité de restreindre le prêt à seulement certains membres. Enfin, le site propose des moyens d’encadrer le prêt avec des conventions ou des dépôts de garantie. Moins axé donc sur l’hyperlocal et le collaboratif « pour la beauté du geste ». A chacun de voir ce qu’il préfère.

Ci-dessous la vidéo de présentation du site:


3. Mutum

Mutum Prêt d'objets entre particuliers

Mutum est une autre plateforme de prêt d’objets entre particuliers. Globalement, le fonctionnement est le même que sur les autres sites: vous déclarez les objets que vous possédez et que vous pouvez mettre à la disposition des autres et avez accès à ceux des autres.

Ici, cependant, la réciprocité est véritablement mise en avant car les prêts/emprunts rapportent/coûtent des points (plus ou moins selon l’objet, son prix d’achat et la durée « nominale » de son emprunt), appelés mutums et les membres doivent donc avoir des crédits disponibles pour pouvoir emprunter des objets (sachant qu’à l’inscription sur le site, vous êtes crédités de 30 mutums  – 40 si vous avez été parrainé). Le principe est donc avant tout basé sur l’idée d’améliorer, par le prêt, son pouvoir de « consommation » en « rentabilisant » les objets qu’on possède et dont on ne se sert pas. C’est d’ailleurs bien la façon dont Mutum résume sa raison d’être. « Mutum, ça sert à quoi? A consommer! (…) En créant une « bibliothèque en ligne » de nos objets, chacun a la possibilité de consommer plus, sans dépenser d’argent ». Si vous voulez emprunter des objets sans avoir assez de points, vous pouvez les acheter sur le site. A l’inverse, vous pouvez vendre vos points à d’autres membres (déduction faite de la ponction de 20% que fera la plateforme au passage).

Le site donne la possibilité et recommande à ses membres de mettre en place une caution bancaire (via la transmission d’un numéro de carte bancaire et traitée par son partenaire Mangopay, et facturée 0,1 € à charge de l’emprunteur).

On peut faire une recherche d’objet en entrant un mot-clé ou en sélectionnant une catégorie. Les résultats s’affichent pour la France entière et les objets peuvent parfois être situés à des centaines de kilomètres. Au terme d’une opération, le prêteur et l’emprunteur s’évaluent mutuellement. A ce jour, environ 1000 membres sont inscrits sur le site.


4. Pretik

Pretik prêt d'objets entre particuliers

Lancé par 2 frères lyonnais travaillant dans le numérique, Pretik est également une plateforme de prêt d’objets entre particuliers.

Ici, on prête seulement à des personnes appartenant à ses cercles de proches (famille, amis, voisins, collègues) et à ceux qu’on accepte dans sa liste de contacts, soit via l’importation de son répertoire, soit par l’inscription à une communauté autour d’un centre d’intérêt particulier ou d’une organisation (club de sport, association, entreprise,…). Seuls vos contacts peuvent voir les objets que vous proposez au prêt, sachant que la visibilité est paramétrable individuellement pour chaque objet.

Lorsque quelqu’un vous envoie un message pour vous emprunter un objet, vous pouvez accepter ou décliner. Si vous acceptez, un calendrier dynamique gardera en mémoire la date à laquelle vous êtes sensé le prêter et vous enverra un rappel la veille et, de même, vous recevrez une alerte à la date d’échéance de la période de prêt consentie pour vous rappeler de vous organiser pour récupérer l’objet prêté.

La plateforme est toute récente et a été mise en ligne en janvier dernier. L’objectif de Pretik est, après avoir acquis de la notoriété, de monétiser certains service par le biais d’une version Pro payant à destination des entreprises.

Ci-dessous la vidéo de présentation du site:


5. Pumpipumpe

Pumpipumpe prêt d'objets entre particuliers

Et si on revenait au basique? C’est un peu la proposition de Pumpipumpe. Cette association suisse créée en 2012 vous encourage à prêter à vos voisins les objets que vous n’utilisez pas et de le faire savoir le plus simplement du monde: en l’affichant sur votre votre boîte aux lettres au moyen de bons vieux stickers, que vous pouvez commander sur le site pour 5 € sur cette page! Mais oui, bien sûr, car vos voisins n’iront pas forcément s’inscrire sur le même site que vous alors qu’à coup sûr, ils passeront tous les jours devant votre boîte aux lettres!! Bon, d’accord, ça marche mieux si vous habitez en milieu très urbain et de préférence dans un immeuble, mais l’idée est tellement simple qu’elle en est géniale. Et tout récemment, suite à des demandes des membres, pour avoir le moyen d’élargir un peu leur zone de visibilité, le site a mis en ligne une carte où sont repérés les lieux d’habitation de toutes les personnes ayant commandé des stickers et la liste des objets qu’elles ont déclaré vouloir prêter lors de leur commande. Pour le moment, le nombre de « pumpipumpers » n’est pas énorme en France, mais à mon avis ça ne devrait pas rester bien longtemps comme ça!


Alors, prêts pour le prêt?!

Si vous aimez, merci de partager!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réflexion au sujet de « 5 plateformes de prêt d’objets entre particuliers »

Un petit commentaire?